CE QUI EST CHOUETTE DANS L’OUEST : MINIVOYAGE BRASSICOLE RACONTÉ PAR UNE BARTENDRESSE CISMIENNE


Faque on parle de quoi icitte ? On jase de bières dans l’ouest des États-Unis et du Canada. On a des bin belles bières au Québec, certes, mais faut dire que quelques fois c’est bon d’aller voir ce qui se fait ailleurs, surtout dans des villes où la bière est à l’honneur. Portland (Oregon), Seattle (Washington) et Vancouver (Colombie-Britannique) : portrait d’un minivoyage de deux semaines à la conquête des plusses meilleures bières (oui oui !)

Les bars tendres

Pour celles/ceux qui suivent ce qui se passe sur les réseaux sociaux du projet Les bars tendres, vous savez qu’en plus d’être une émission de radio à CISM 89,3 FM, c’est également un webzine, que j’ai décidé de partir l’an passé, voulant rassembler mes aventures brassicoles et les partager avec les gens autour de moi. Le 22 mars 2015, je publiais : La p’tite nouvelle dans le monde des blogues sur la bonne boisson. Il est possible, depuis, de lire quelques articles intéressants, tel Un miniroad trip au Vermont, des recettes de gin infusé, une visite à la Brasserie Steam Whistle à Toronto, ainsi que des partages sur différents thèmes en lien avec la démocratisation de la culture des boissons alcoolisées et des bars au Québec (c’est la mission des bars tendres !!).

Les bonnes microbrasseries dans l’ouest des États-Unis et du Canada

Ok. On entre dans le vif du sujet : où faut-il aller ? J’ai commencé à faire mes recherches un bon six mois d’avance et j’étais toujours en train de faire des modifications à mon itinéraire la veille du départ. «Ah, et puis… gardons-nous un peu de surprises !», me suis-je dit. Eh bien oui, la spontanéité a sa place, non seulement pour le côté aventurier de la chose, mais aussi parce que ce sublime milieu évolue sans cesse et qu’il est bon aussi de jaser avec les gens de la place, qui saurons vous informer sur le nouveau p’tit bar qui vient d’ouvrir dans le quartier industriel devant lequel tu ne serais jamais passé…

Ceci dit, juste pour vous donner une idée : j’ai passé au travers des fichiers et des commentaires de chaque groupe Facebook spécialisé dans le domaine de la bière pour me créer une bonne liste d’endroits à visiter, j’ai consulté des blogues d’acteurs importants dans le domaine et j’ai aussi demandé conseil à des amis fins connaisseurs. J’en suis arrivée à cette liste (note : pour chaque brasserie, j’indique seulement les bières que mon chum et moi avons bu, si j’avais noté des commentaires…). Et pour avoir une idée du menu nourriture et des endroits où nous avons mangé, c’est au bas de l’article que ça se passe (options pour les végés, aussi !).

SEATTLE, WASHINGTON

Bon, pour commencer, juste vous dire que la ville de Seattle est la plus grande de l’État de Washington, ainsi que du Nord-Ouest des states. Et oui, y’a des Starbucks partout. Ça me rend folle. On y va avec la bière, asteur, parce que ça se passe :

1. Hale’s Brewery (4301 Leary Way NW, Seattle, WA 98107)

Première place qu’on a visité : j’ai tellement aimé notre serveur ; il a été fin avec nous, et m’a donné plein d’infos sur la brasserie, des sous-verres et des collants (haha). À la fin, on a été visiter la brasserie en arrière du pub, parce qu’elle est aménagée de façon à ce que le public puisse voir les installations, avec des écriteaux un peu partout pour les détails. Fondée en 1983, la mission de la microbrasserie est de se servir d’ingrédients locaux, tout en se basant sur le principe du développement durable, du respect de l’environnement et de la justice sociale (bravo !). Le serveur m’expliquait que la microbrasserie se servait d’énergie solaire, également. C’est super !

Pour ce qui est de la bière, j’ai goûté à quelques produits, dont la Hale’s Grapefruit Supergoose IPA. C’est une India Pale Ale américaine ; y’a du jus de pamplemousse dans cette bière-là, c’est pas pire !

2. Pike brewing (1415 1st Avenue, Seattle, WA 98101)

Ici, je n’ai pas eu l’occasion de jaser avec les serveurs ; c’était beaucoup plus grand et achalandé. On revenait d’une visite de la ville (le Seattle 101), et on marchait dans le Marché Pike place ; on s’est dit qu’on arrêterait, car c’est une place assez connue dans le coin. Active depuis 1989, la brasserie met l’accent sur la notion de communauté dans sa façon de faire, et de développement durable. Quand on est arrivé, on voyait un des brasseurs ajouter ses ingrédients dans des cuves à l’étage supérieur (cool !), puis on a a descendu vers le pub, qui était bondé. Mais on s’est trouvé de la place, en face d’un mur rempli de cadres et de vieux objets divers.

Pour ce qui est de la bière, vous pouvez voir un aperçu du menu ici-bas. Nous, on a choisi :

– Pike Pale (Ale américaine ambrée ; un léger goût de noisette !)
– IPA (IPA américaine ; mon genre d’IPA ça ! Sèche, rafraîchissante, avec gentil houblon.)
– Kilt Lifter (Scotch Ale ; pas pire non plus cette scotch ale ; pas trop sucrée !)
– XXXXX Pike Stout (Stout américaine ; wow ! Ça c’est une stout comme je l’aime, avec une bonne amertume, pas sucrée, juste avec un bon goût de chocolat noir. Bravoooo ! )

3. Fremont Brewing Company (North 34th Street, Seattle, WA)

J’ai beaucoup aimé la « vibe » là-bas. On a visité beaucoup de brasseries où il fallait se rendre au bar pour commander, comme du take-out, pour ensuite se dénicher la meilleure place sur une grande terrasse. Il y avait plein de fleurs autour de nous et de chiens. Haha (on dirait que tout le monde avait amené son animal de compagnie). Ceci dit, Fremont Brewing a été fondé en 2009, et les bières sont faites à partir d’ingrédients locaux. Mais le plus cool, c’est que fondateur, Matt Lincecum, est un environnementaliste, en plus d’être beaucoup impliqué dans sa communauté et d’être brasseur.

Pour ce qui est des bières que j’ai bu, il y avait entres autres la Session Pale Ale. C’est une session et elle était assez particulière ! Je n’avais jamais goûté à quelque chose comme ça. En bouche on sentait beaucoup les céréales. J’étais pas convaincue, mais j’ai aidé mon chum à boire les siennes. J’y serais définitivement retournée ; y’avait beaucoup de choix et j’avais envie d’essayer autre chose. Aussi, y’a des p’tits Pretzels gratuits. Hihi.

 

4. Brouwers’ Café (400 North 35th Street, Seattle, WA 98103)

Êtes-vous déjà allés au Bier Markt sur René-Lévesque à Montréal ? Vous êtes accueillis par la même sculpture en pierre du bébé qui fait pipi. J’entrerai pas dans l’histoire de ce personnage symbolique, mais bon, en gros c’est un bar où il y a un immense choix de bières en fût (64) et en bouteilles (400), axé sur les produits de la Belgique. Toujours dans le quartier Fremont, ça vaut définitivement la peine d’y aller. En plus, nous on a jasé avec le gérant une bonne partie de la soirée, il était vraiment le fun, et nous a donné des idées de places à visiter pour la suite de notre aventure. C’est d’ailleurs à cause de lui (allo Nat !) qu’on a été à Holy Mountain (aahhhh => chant d’anges et rayons de soleil qui percent les nuages). Je vous en reparle.

Côté bières, on a bu, entres autres :

– Triumvirate Reuben’s Brews (IPA américaine ; Westcoast IPA typique. Un peu déçue de mon choix, j’aurais voulu essayer quelque chose de plus funky.)
– Tart N’ Juicy Sour IPA, Epic Brewing Co. (IPA américane ; là tu parles ! Une brasserie de l’UTAH, Colorado, pis la bière est juste sûre le fun.)
– Voltaire, Lantern Brewing (Infusée au café, miam !)

 

5. Holy Mountain (1421 Elliott Ave W, Seattle, WA 98119)

Moi cette place-là, c’est définitivement mon coup de cœur à Seattle. Premièrement, on n’y serais jamais allé parce que c’est récent (ça fait un an et quelques mois que c’est ouvert) ; j’en avais pas entendu parler à Montréal. Puis la place est juste débile : les produits sont sur la coche et le décor à la fois épuré et industriel est juste parfait. Ce qui est cool aussi c’est qu’une porte de garage dans le fond de la salle donne sur le chemin de fer, et c’est le fun quand le train passe. J’ai pas trouvé tant d’info sur l’histoire de la place. J’ai beaucoup parlé à notre serveuse, Erica (allo !!). Elle était super fine, on a jasé de Belgique, des lois pour ramener de la bières au Canada, et de bières. En tout cas, la liste des bières en fût disponibles au bar est mise à jour ici. Vous pouvez consulter le site Web pour plus de détails.

Ok, allons-y avec les bières, maintenant (quelques unes que j’ai bu) :

– Sunroom (Saison brassée avec du Nelson Sauvin, vieillie 8 mois en fut de chêne. MALADE !)
– Demonteller (Sainson ; un autre petit bijou ! Super balancée comme la Sunroom, mais plus acide (légèrement) ! J’ai beaucoup aimé aussi).
– Helmsman (Ale foncée ; tellement savoureuse et légère à la fois… C’est une bonne bière de session (3 %) avec flaveurs de chocolat & noisettes.)

 

6. Elysian Pub & Brewery (1221, Rue Pike E)

C’est la dernière place qu’on a visitée à Seattle, mais on l’a fait au retour, avant de prendre l’avion. C’était très proche de notre auberge. On a vu des bières d’Elysian Brewery un peu partout pendant le voyage, sur les menus d’autres bars. C’est une place qu’on s’est fait recommander aussi. Le design du bar est vraiment beau ; c’est spacieux, chic mais pas trop en même temps. Il y a un ventilateur de bois au plafond tellement grand ! Et un beau mur de pierre.

Le menu bière est super intéressant, « featuring finely crafted Northwest beers, hand-built cocktails and beautiful scratch made Northwest-inspired cuisine. ». Voici un petit aperçu de ce qu’on a bu :

– The Immortal IPA (IPA style anglaise ; on avait eu la chance de la savourer (ou d’en téter une à deux haha) sur le traversier pendant notre retour de l’île de Bainbridge, bien méritée après 22 km de vélo. Excellente IPA, rien à dire de plus par contre haha !)
– Saison Poivre (Saison ; celle-là je l’ai prise directement à la brasserie. La Saison Poivre est quand même assez spéciale ! Elle sent le poivre (et c’est comme différentes sortes de poivres) et ça goûte frais comme la menthe.)
– King Hippo Punch Out Your Palate (Triple IPA ; c’est une explosion de houblon ! Le «punch out your palate» n’est vraiment pas un euphémisme.)
– Hubris Huge IPA (Une cask, c’est le fun !)

 

Pour terminer avec le segment de Seattle, on s’est aussi fait recommander d’autres places où on est pas allés finalement, comme Reuben’s Brews (5010 14th Ave NW, Seattle, WA 98107), Stoup Brewing (Northwest 52nd Street, Seattle, Washington), Maritime Pacific Brewing Company (1111 NW Ballard Way, Seattle, WA 98107) et Cloudburst (2116 Western Ave, Seattle, WA 98121). Mais toutes ces places-là, on a pas pu les faire ! Ce sera pour une autre fois. Si vous y allez, racontez-moi ça !

PORTLAND, OREGON

Portland ! Ça faisait si longtemps que j’en entendais parler, et que je voulais y aller. C’est la plus grande ville de l’État de l’Oregon, et la troisième la plus peuplée du Nord-Ouest Pacifique, après Seattle et Vancouver. Ce que j’aime de Portland, c’est que c’est vraiment une ville écologique. Et pour ce qui est de la bière, il est certain que les bières ou vins locaux sont partout mis de l’avant. Il y a tellement de brasseries ! Ça a été dur de faire un choix, mais j’ai réussi.

7. Fifteenth Avenue Hophouse (1517 NE Brazee St, Portland, OR 97212)

Cette place-là, c’était juste à côté de notre chambre. On est arrivé et on avait soif, haha. Mais c’était pas prévu. Sauf qu’on a été agréablement surpris, même qu’on a jasé avec le serveur de notre itinéraire pour Portland, et il nous a aidé à choisir. Des gars à côté de la table aussi. Ils semblaient désapprouver notre choix d’aller à Rogue et nous on était comme : Whhaatt ???. Et ils nous ont recommandé de nouveaux endroits (ppffff !). C’est difficile, la vie ! Trop de bières 🙂 Voici une bière que j’ai noté que nous avons bu, et qui avait un beau nom : la Paddle Board Pale, de Stickmen Brewing Company : c’est une Pale ale américaine qui fait la job, quoi ! Mais voici aussi une photo du menu, pour vous donner une idée :

 

8. APEX (1216 SE Division St, Portland, OR 97202)

Quand j’expliquais qu’il y avait beaucoup de bars avec des grandes terrasses, en voici un autre bel exemple ! Là aussi, tu commandes au bar et tu vas t’asseoir où tu peux après. Y’avait également des drôles de lampes au plafond en forme de houblon. J’ai pas pris le bar en photo, mais il était quand même assez épique.

APEX, c’est quand même vraiment nice comme place. T’as comme une cinquantaine de choix de bières en fût. À ce bar-là, t’as toujours quelque chose de nouveau à essayer ! Pour avoir une idée des bières disponibles, c’est ici. Y’a aussi 250 bières bouteilles en vente. Bref, j’étais trop contente de m’être fait recommander cette place. On a vraiment été contents de nos bières. On a bu :

– Blind Pig IPA, Russian River Brewing Company (IPA américaine ; super IPA, avec des notes d’agrumes. Dans son ensemble assez légère. Russian River, c’est une brasserie géniale. C’est la même qui brasse la Pliny the elder. J’ai pas été déçue !)
– Ruedrich’s Red Seal Ale, North Coast Brewing Company (Ale américaine ambrée ; c’est comme une genre d’extra spécial bitter on dirait bien, tout en délicatesse. Ça sent le caramel, mais ça goûte comme une lager douce, avec une finale en céréales.)
– 2014 [BANISHED] Freakcake, Crux Fermentation Project Flanders (Oud Bruin ; Okokokok notez ça, cette bière est fabuleuse ! C’est comme un chocolat aux cerises liquide, mais léger qui se boit comme de l’eau. C’est quand même une bière à 10%, mais ça parait pas haha.)

 

9. Fat Head’s Brewery (131 NW 13th Ave, Portland, OR 97209, États-Unis).

C’est vraiment grand comme place ! Situé dans le centre-ville, c’est pas loin de plein de beaux petits cafés, comme Heart. Il y a des belles petites tables à pique-nique qui longent la façade de la brasserie, et à l’intérieur, c’est gigantesque : la salle de dégustation, l’immense bar, l’accueil avec la « merch » à vendre en arrière (plein de beaux chandails haha), puis les fermenteurs et tout le kit vers le fond. Ceci dit, nous on a opté pour le plein-air (ouin…), alors on est restés dehors et on s’est fait servir par un gentil garçon qui travaillait là depuis l’ouverture de la succursale à Portland. En tout, y’en a une à Pittsburgh (le Saloon), une à North Olmsted, OH (Cleveland) et celle où on a été à Portland.

Là-bas, on a décidé de prendre des «tasters», alors on a fait ces choix-là :

– Lagerfeuer Smoked Helles (Bière fumée ; wow… ! Malgré son nom difficile à prononcer, cette bière à un goût fumé pas trop puissant, mais qui dure longtemps, avec petites bulles.)
– Zenith Grapefruit Gose, Ecliptic Brewing (Gose ; la seule qu’on a choisie qui ne venait pas de Fat Head’s. Elle est sûre mais douce, et salée. Sèche en bouche, elle goûte les céréales. Elle est le fun à boire pendant longtemps.)
– Kettle Sour #4 (Ale sûre : c’est comme moins mon genre quand c’est sûr, mais sucré.)
– Sunshine Daydream (Session IPA : c’est pas mon genre de session. C’est sec, mais c’est trop résineux à mon goût. Pas si légère.)
– Semper FiPA (IPA américaine brassée avec Equinox, Citra & Chinook. Elle a un goût de céréales. J’ai pas trippé, mais elle est ok là !)
– Grapefruit Goggle Fogger (Hefeweizen ; je m’attendais à ça ! Bon produit !)

 

10. Deschutes Brewery (210 NW 11th Ave., Portland, OR 97209)

On a décidé de faire Fat Head’s et Deschutes la même journée parce que c’est à deux minutes de marche, donc notez bien cela dans votre itinéraire si vous vous y rendez. Deschutes a été fondé en 1988, dans leur premier broue pub dans le centre-ville de Bend (Oregon) ; il est d’ailleurs possible d’y réserver une visiter guidée. Une nouvelle succursale pour les amateurs de cette brasserie sera bientôt disponible à un emplacement un peu plus proche du Québec, soit à Roanoke en Virginie. C’est prévu pour 2019, mais c’est super cool ! Leurs bières les plus populaires seront quand même disponibles dans la région, à compter du 1er août 2016, dans les épiceries et dépanneurs spécialisés. Notez aussi qu’il y aura un «pop-up-pub» le 27 août 2016, alors pour les gens qui seront dans le coin à la fin du mois d’août, prévoyez-vous un moment pour assister à cet événement spécial. Pour plus de détails, c’est ici.

L’ambiance à Deschutes est électrique (le bar de Portland, là !) : il y a des serveurs partout, une grande cuisine remplie d’action au fond, plein de visiteurs… Ce qui est drôle aussi, c’est que quand nous sommes arrivés, il y avait une file d’attente, alors nous avons mentionné à l’hôtesse que nous étions deux, et elle nous a proposé de revenir dans 30 minutes, en nous remettant un petit gadget électronique muni d’un minuteur, nous indiquant à quel moment revenir au bar. Je n’avais jamais vu ça ! Bref, nous y sommes allés un samedi soir, alors peut-être était-ce fou comme ça pour cette raison, mais peu importe : ce qui compte, ce sont leurs produits, et nous n’avons pas été déçus :  

– Fresh Squeezed IPA (IPA américaine ; avant de se rendre à la brasserie, on avait eu la chance de boire cette bière au Waterfront Blues Festival, qui avait lieu du 1er au 4 juillet, au Gov. Tom McCall Waterfront Park. On l’a bu rapidement, mais je me rappelle qu’elle était bonne. Haha désolée pour ce commentaire pas très indicatif.)
– Black Butte Porter Deschutes Brewery (Porter américaine ; je vous conseille vraiment de goûter à cette porter si vous pouvez, elle est juste : wow ! D’ailleurs je l’ai repris en bouteille à l’aéroport de Seatte avant de partir, tellement je l’aimais.)
– Sacre Bruin! (Ale brune de style belge ; épicée et fruitée.)

 

11. Hair of the dog brewery (61 SE Yamhill Street, Portland, OR, 97214)

Si vous allez visiter leur site Web, vous allez comprendre de quoi la place a l’air. Hahaha, c’est pas méchant, mais on est loin de la place «trendy» avec un décor urbain et moderne. De toute façon, on recherche pas ça tout le temps ; c’est correct aussi, des brasseries avec des décorations de poissons et de têtes de chien. Fondé par Alan Sprints en 1993, la mission première était d’offrir des bières inhabituelles, au goût unique. Chaque bière porte le nom de quelqu’un qui aura inspiré l’équipe de la brasserie. D’ailleurs, c’est pas juste un drôle de nom de brasserie : « Hair on the dog », c’est aussi une expression, qui représente ton lendemain de veille, lorsque tu décides de boire une autre boisson alcoolisée, même si tu en as pris trop la soirée précédente, afin de t’aider dans ton «sevrage» et donner à ton corps un p’tit coup de pouce pour te sentir un peu mieux l’instant d’une gorgée. Je ne crois pas que ce soit un remède très efficace, ou bon pour notre corps, haha, mais bon, c’est une expression !

Autrement, c’est une belle place, dont l’histoire exprime un bel esprit de communauté, et ils ont aussi d’excellents produits en bouteille ; ça vaut le coup de jeter un coup d’oeil :

– Ruth (Pale ale américaine ; elle sent salé et goûte rafraîchissante. C’est une bière assez légère, avec sa petite twist le fun !)
– Fred (Ale forte ; faite à partir de seigle et du sucre candi. Elle possède une belle légèreté malgré le style et son caractère sucré.)
– Adam (Ale ; c’est la première bière qui a été brassée par la brasserie. C’est une bière qui se prend bien !)
– Matt (2013) (Ale forte ; je précisais que les bières en bouteille étaient intéressantes un peu plus haut : eh bien on y est allé avec une bouteille dans la section «Vintage bottles». Ce fût un choix difficile, mais le barman nous a aidé (parce qu’il y avait tant de choix !). Elle est vieillie en barils de bourbon et eau de vie de pomme. C’est quelque chose !)

 

12. Cascade Brewing Barrel House (939 SE Belmont St, Portland, OR 97214)

Juste à écrire ces quelques lignes, je m’emporte à nouveau : OMG-OMG-OMG-OMG-OMG !! Ok, ok, je reprends mes esprits. C’est juste parce que c’est une brasserie formidable. Pour les amateurs de bières sûres, c’est un arrêt inévitable. Avec plus de 24 fûts en rotation, la description de la mission de Cascade sur son site décrit bien les produits que vous y retrouverez. En gros, cette brasserie artisanale se spécialise (et est également une pionnière dans le style) dans la production de bières en barriques sûres ; des bières aux notes acidulées (amènes-en de l’acidité !!), mais bien équilibrées par les sucres résiduels, les fruits, les épices et le chêne utilisé. Il y a aussi un certain nombre de produits en bouteille ; nous on a ramené la Sang noir 2014 en bouteille parce qu’on a trippé sur cette bière-là en fût. En tout cas, allez voir leur «rate» sur Avocat Beer, et vous comprendrez c’est quoi, Cascade ! Ah oui, et notez qu’outre le broue pub de Portland (celui du sud est, où nous sommes allé), il y en a aussi un au sud-ouest, le Raccoon Lodge & Brew Pub.

Voici une idée de ce qui est bon (et j’ai aussi laissé une photo du menu pour que vous compreniez mon enthousiasme) :

– Manhattan NW (2014) (Ale  sûre ; wow wow wow on est au paradis des sûres ! Je suis tombée sur le jackpot : aux cerises mélangée avec leur Noyaux 2014. C’est tellement BONNNONNNN !)
– Sang Royal (2013) (Ale sûre ; vieillie en barils de Cabernet & Porto pendant 30 mois, avec raisins.)

 

13. The Commons Brewery (630 SE Belmont St, Portland, OR 97214)

Le dernier bar qu’on a fait à Portland, qui est d’ailleurs à côté de Cascade, c’est The Commons. J’aime vraiment le lieu ! La brasserie est visible de la salle de dégustation ; tout est à aire ouverte, dans un grand immeuble qui doit sûrement être une ancienne usine à biscuits, ou à quelque chose d’autre. Haha. Avec les murs de brique, le plafond très haut, le bar en plein milieu, et les grandes fenêtres, on se sent pas du tout à l’étroit ! Ceci dit, ça a valu le coup de s’y arrêter. Mon chum a commandé un beau plateau de fromage, que le serveur a gentiment pris le temps de décrire, partageant ses coups de coeur avec nous. Pour ce qui est des bières, une grande ardoise nous donnait une très bonne description de chaque produit. D’ailleurs j’ai bien aimé pendant mes découvertes à Seattle et Portland, qu’à chaque endroit on trouve toujours autant de descriptions sous les noms de chaque boisson sur les menus. Souvent (ou en tout cas pas partout !), on a droit qu’à un bref aperçu du style de la bière. Mais là j’ai été servie !

Donc, à The Commons, on a dégusté :

– Hibiscus Barrel (Saison ; bière super relaxe, effervescente, peu forte en alcool. Bon j’avais les sinus bloqués ce matin là, je suis triste. Mais j’ai vite évacué ce minivirus.)
– Butterflies Hovering (saison ; je l’ai trouvée assez étrange ! En fait je n’avais jamais bu rien comme ça. Je l’ai apprivoisé à chaque gorgée. Elle sent la lime avec du sucre dessus. Elle a été brassée avec des ananas. Ça donne quelque chose de sucré, mais avec la lime, on vient équilibrer le tout.)

 

Faque au final on a fait 13 brasseries en une semaine au states, ouf ! Finalement, s’il y avait d’autres places qu’on aurait pu faire à Portland, il y a Rogue, et on s’est également fait parler de Hopworks, dont il y a deux succursales à Portland et une à Vancouver. Parlant de Vancouver, c’était notre prochaine destination, alors hop !, on se dirige au Canada.

Comme vous le savez sûrement, l’industrie de la bière locale connaît une croissance fulgurante en Colombie-Britannique : «en 2015, il existe 102 brasseries artisanales en Colombie-Britannique, et 31 % de ces brasseries ont moins d’un an» (source : Agriculture et Agroalimentaire Canada). L’affaire, c’est qu’après notre semaine intense de découvertes brassicoles, on en a profité pour faire attention à nos foies et faire davantage de randonnée. Alors j’ai moins de brasseries à vous conseiller. Mais voici tout de même un aperçu de ce que j’ai visité :

14. Alibi Room (157 Alexander St, Vancouver, BC V6A 1B8)

Cool place ! On pourrait dire qu’il s’agit d’une taverne moderne. C’est situé dans un beau coin en plus ; il est possible de marcher sur le bord de l’eau pas loin, avec un parc à proximité. Le bâtiment est un site patrimonial ; il a été érigé il y a plus de 100 ans ! Depuis l’été 2006, ce sont de nouveaux propriétaires, Raya Audet & Nigel Springthorpe, qui gèrent la place. Et c’est le chef Greg Armstrong qui a mis le menu bouffe à jour, en optant toujours pour des produits frais et locaux, respectueux de la faune marine (c’est ça que ça dit sur le site, mais nous par exemple on a pas mangé là. On s’est fait un repas maison à l’auberge, hihi).

À Alibi Room, ils ne brassent pas, mais vous retrouvez 50 fûts de bières locales artisanales et importées. Ils offrent vraiment un choix de bières diversifié ; mon chum et moi on s’est fait une liste dans un cahier avant de commander nos bières, pour être sûrs qu’on faisait les bons choix, parce qu’on arrivait pas à se décider tellement tout avait l’air bon :

– Berliner Weisse, Four Winds Brewing (Berliner Weisse ; moyenne acidité, petites bulles, bonne bière pour commencer nos quatre formats dégustations.)
– Smoked Hefeweizen, Steel & Oak Brewing Co. (Hefeweizen fumée (le nom le dit, haha). Personnellement j’ai une attirance pour les bières fumées. Celle-là a le petit goût de banane habituel, très léger. Une bébé amertume aussi. La fumée s’estompe au fur et à mesure.)
– Rainbows & Unicorns, Breakside Brewery (Session IPA ; un mélange d’El dorado, Comet + Galaxy. Ça goûte l’herbe coupée et les fleurs.)
– Shake A Paw Smoked Porter, Yellow Dog Brewing Co (Porter anglaise ; bière très légère, le fun, fumée.)
– Kokako 2016, Moon Under Water Pub & Brewery (Chêne + kiwi)

 

15. Brassneck Brewery (2148 Main St, Vancouver, BC V5T 3C5)

On a adoré cette place, qui a ouvert en octobre 2003 ; c’est à découvrir ! Premièrement, la place est vraiment belle. Avec une capacité totale de 50 personnes, il n’y a pas beaucoup de place pour s’asseoir, (ça m’a fait penser à l’Isle de garde à Montréal ; le genre de place toujours plein), mais on a eu du plaisir et on a même fait des rencontres. Outre le design le fun, il y a la salle de brassage juste en arrière du mur de lattes de bois recyclés (on dirait !) : une petite porte pas de porte nous offre une vue sur les fermenteurs (un total de 14 en tout : toute l’info est ici). Aussi ça sent le gruau dans la place ! Haha. Et le bar, il devient une table pour les clients : au début c’est juste le dessus du bar, avec les bartenders en arrière, puis ça deviens une table, avec des clients en avant et en arrière. C’est aussi un «Growler shop», d’ailleurs quand tu rentres, tu vois tout plein de grogneurs (le vrai terme français) sur le mur, en guise de tapisserie. Tout dépendant de la journée où vous y allez, il y a un camion de rue stationné juste en face.

Sinon, côté bière, voici une mini description de ce que j’ai bu :

– Passive Aggressive (IPA américaine ; beau houblon, le goût perdure, longues bulles. Bravo.)
– The Geezer (Porter anglaise; ouais !! Petit café, léger, belle amertume, 5%-parfait-sec.)
– Brassneck Ale (Pale Ale américaine ; c’est une «no nonsense» faque c’est ça. Très buvable, mais simple !)
– Buzzkill (Ok ça c’est fou ! Au brett avec de la levure sauvage isolée de trippe de guêpe !)

 

Aussi si vous cherchez une place où manger dans le quartier Gastown, je vous conseille le MeeT (12 Water St, Vancouver, BC V6B 4K7) ; c’est un fabuleux restaurant végétalien, avec des tellement-bons-burgers. Plein de choix, et deux bières aussi le fun. On a pris la IPA de Persephone Brewing Company. Ça vaut le coup !

WHISTLER, COLOMBIE-BRITANNIQUE

Petit extra… Puisqu’on a été faire de la randonnée à Whistler 😉

16. Whistler Brewing Company (1045 Millar Creek Rd, Whistler, BC V0N 1B1)  

Quand on est arrivé à l’auberge à Whistler, on a fait une belle randonnée, puis le groupe nous invitait à la brasserie de Whistler. L’ambiance y était à la fête ; on a rencontré un couple d’Allemagne, on a jasé au barman québécois et un homme vêtu de son kit blanc Adidas et de lunettes soleil faisait sa parade. Il y avait des choix de bières intéressants, mais sans plus. Moi j’ai bu la Peak To Pier, c’est une Witbier. L’acidité est très faible ; on dirait qu’elle va être sûre mais c’est court. Elle est pétillante, ultra légère.

 

Voilà ce qui clôt mon aventure brassicole dans l’ouest des États-Unis et du Canada. Il y a des belles bières d’amour, et c’est génial aussi de pouvoir voir les bars ailleurs, d’analyser leurs façons de faire, d’organiser les commandes ou d’offrir de la nourriture à cause de lois ou de les contourner grâce à des camions de rue ou des associations entre restaurants voisin (mais ça c’est un autre sujet, je n’ai pas eu le temps de traiter de ça dans cet article beaucoup trop long, hahaha). C’est super aussi de parler avec les gens, qui comme à Montréal (ou dans tous les bars des qu’on a quelques verres dans le nez), sont prêts à jaser avec n’importe quel inconnu et partager des endroits à découvrir. Mes tops seraient, aux states : Holy Mountain et Cascade.

Je vous invite à partager vos commentaires via lesbarstendres.com ou nos réseaux sociaux. Si vous voyez des corrections à apporter aussi dans mon texte, ne vous gênez pas. Écoutez Les bars tendres à la radio, aussi. AMOUR XXXX

Ah et merci à mon chum de m’avoir enduré tout le long (bin non ça s’est bien passé, mais des fois je suis tannante quand je philosophe sur la vie).

Et pour la bouffe, et les options sans viande et fromage, c’est ici :

Manger santé en voyage !

J’aurais pu ajouter végane comme adjectif à la suite du titre de mon article en haut, mais comme c’est une publication qui rejoindra tous les genres de fanatiques de bières, ce n’est pas nécessaire. Par contre, les végétaliens saurons à quel endroit s’arrêter pour un lunch santé bien mérité, entre deux visites de brasseries, car je dédie ce petit bout de paragraphe aux brasseries et restaurants offrant une option vegan.

SEATTLE, WASHINGTON

Hale’s Brewery (4301 Leary Way NW, Seattle, WA 98107) : pour le menu bouffe, tout est frais et local, avec des options bonnes pour la santé et végétaliennes (j’avais pris une salade super nourrissante avec haricots noirs et avocat, et plein d’autres légumes.
Pike brewing (1415 1st Avenue, Seattle, WA 98101) : on a également dîné là ; pas d’options sans formage, mais il y avait un burger végétarien avec des piments jalapeno si foooorrrtttssss (hhaaaaaa !).
Fainting Goat (3415 Fremont Avenue North, Seattle, WA 98103) : c’est littéralement à un pas de l’auberge où nous restions (HotelHotel Hostel). Moi j’avais pris une crème glacée à base de noix de coco avec pépites de chocolat. C’était un délice !
Emmy’s Vege House (100 Winslow Way E, Bainbridge Island, WA 98110) : Si vous prenez le traversier, nous on a été à l’île Bainbridge pour faire du vélo, et on a été dîner à ce petit resto vegan vraiment parfait, et très abordable. Les photographies des repas sur le menu étaient un peu louches, mais ça valait la peine !

PORTLAND, OREGON

Papa G’s Vegan Organic Deli (2314 SE Division St, Portland, OR 97202-1247) : Avant d’aller au bar APEX, on a commandé à Papa G’s pour emporter, et on a amené notre festin sur la terrasse, on avait le droit de faire ça ! Mais on s’est rendu compte que le restaurant mexicain juste à côté servait des repas végétaliens. Ça aurait pu faire l’affaire aussi. Mais j’ai vraiment été contente de notre chili et repas à case de cari de chez Papa’s !
Prasad (925 NW Davis St, Portland, OR 97209) : Entre Fat Head’s et Deschutes, on a été manger là. C’était vraiment bien ! Situé en face d’un autre resto qui offrait des options végétaliennes, le Prasad est dans un édifice qui abrite aussi un studio de yoga. J’ai pris un bol avec plein de beaux aliments.
Veggie Grill (508 SW Taylor St, Portland, OR 97204) : On est allé dîner là une journée après avoir visité le Portland Art Museum. Ça a l’air d’une chaîne, mais c’est pas du fast food du tout ; tout est bon, et quand c’est ta première visite, ils t’offrent un beau jus frais.
Fried Egg (camion de rue : 3207 SE Hawthorne Blvd, Portland, OR 97214) : Proche du HI Portland Hawthorne Hostel (3031 Southeast Hawthorne Boulevard, Portland, OR 97214), où on a dormi le 4 juillet, il y avait plusieurs camions de rue. Il y a des options vegan au Fried Egg ; ils remplacent aussi certains ingrédients par des haricots noirs. J’ai choisi un genre de sandwich super consistant avec des avocats, c’était très délicieux.

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE

MeeT (12 Water St, Vancouver, BC V6B 4K7) : Après une visite guidée de Vancouver, on a atterris dans le quartier Gastown, et on a mangé dans un fabuleux restaurant végétalien, le MeeT. Ahhh, quel beau jeu de mot ! On a mangé des tellement-bons-burgers. Plein de choix, et deux bières aussi le fun. On a pris la IPA de Persephone Brewing Company. Ça vaut le coup !
Stackhouse Burger Bar (1224 Granville St, Vancouver, BC V6Z 1M4) : Quand j’ai voulu commander leur option végé, il n’y en avait plus, alors j’ai pris autre chose, mais il y avait du fromage. Aussi, ils ont de la bière de micro.

WHISTLER, COLOMBIE-BRITANNIQUE

Whistler Brewing Company (1045 Millar Creek Rd, Whistler, BC V0N 1B1)  : J’y ai commandé un chili, mais j’ai eu droit au dernier «cup» d’avocat. La seule différence entre le chili végé et vegan, c’est qu’ils enlevaient le fromage et la crème sûre. Ils refusaient de remplacer ces deux items pour autre chose et il n’y avait pas de déductions au prix.

– Geneviève L’Heureux

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s