LE GALA IRONALER : PASSER DU SALON À LA COMPÉTITION


 

On a tous cet ami qui brasse de la bière chez lui et qui est dont ben fier de ses nouvelles créations. Tellement fier, qu’on sait à chaque fois que son invitation à souper est seulement un prétexte pour nous faire goûter sa nouvelle IPA ou sa Gose-Saison-Session-Stout aux framboises presque pas expérimentale. C’est ben correct ; le spag’ est toujours al dente et on aime ça voir les étoiles briller dans les yeux de notre apprenti-brasseur préféré.

Ton ami n’est pas seul dans son équipe ; plusieurs centaines de brasseurs amateurs se cachent un peu partout dans la région de Montréal, à brasser de petites merveilles dans la noirceur de leur garde-robe. Il y a plus de 10 ans, certains d’entre eux ont eu l’idée de se regrouper pour former le club des MontreAlers.

Initialement destiné à être un groupe rassemblant des gens qui ont envie de partager leurs connaissances brassicoles, la popularité du club monte rapidement en flèche, prenant les initiateurs du projet par surprise. Afin de réussir à garder un certain ordre au sein de l’association, on décide de fonder un organisme à but non-lucratif avec des règles et une structure exécutive. C’est ainsi qu’eut lieu le premier meeting officiel des MontreAlers en 2011. Aujourd’hui, le club compte plus d’une centaine de membres qui partagent une passion commune pour le brassage et qui se rassemblent régulièrement afin d’organiser des dégustations et des compétitions maison. L’occasion de partager et de faire goûter sa broue à d’autres gens sans avoir à « faker » une invitation à souper.

Profitant de l’ampleur du projet, une nouvelle idée germa dans la tête des fondateurs : et si on organisait une vraie compétition en présentant les bières devant un jury et un public à qui on pourrait finalement exposer le talent de ces passionnés ? Le Gala IronAler prend donc forme.

Les 25 équipes participantes se voient remettre une boîte contenant 5 sortes de grains, 4 sorte de houblons et 3 levures différentes. Six semaines de travail plus tard, et on se retrouve le soir du 25 novembre 2016 dans un local rempli d’excitation et un arc-en-ciel de bières fraîches. Honorés d’avoir reçu une invitation afin de participer au jury officiel de l’événement, Geneviève L’Heureux, Charlie Pouliche et moi-même nous sommes donc présentés devant les portes de La Cenne, sur Jarry, aux alentours de 18h, une heure avant l’arrivée du grand public.

Après un petit discours et la présentation des autres membres du jury, on commence à goûter. Les verres sont généreusement remplis, les explications justement chantées, et on est surpris par l’originalité des bières qui ont été créées à partir d’une même boîte d’ingrédients, allant d’une genre de Gose jusqu’à l’American Brown Ale. Des snacks avaient été prévus en cas de fringales, comme des Bretzels moelleux et des petits sandwichs. La salle commence à se noircir de monde au moment où le public fait son entrée. Pour le coût de 10 $, les gens avaient droit à un verre officiel, une dégustation illimitée de bière et une bouteille d’eau pour se rincer le gosier, une aubaine quand on pense au prix que l’on doit payer lorsqu’on va déguster de la bière dans les festivals. Les 150 billets se sont rapidement vendus ; le compte total d’êtres vivants présents ce soir là s’élevant donc à 250.

250 personnes fringantes, civilisées et passionnées ; aucun bruit de verre qui se casse à terre en étant suivi de résonnants cris de mâle en rut comme au Mondial de la Bière.

Malgré quelques petits accrochages qui seront rectifiés lors de la prochaine édition de l’événement (c’était leur baptême après tout !), on s’est vu agréablement surpris par la belle organisation, la popularité de l’événement ainsi que la qualité des bières servies. Le positivisme des organisateurs et l’enthousiasme des participants ont contribué à nous faire passer une soirée qui fut sincèrement agréable. Mentions spéciales aux équipes de Darryl Boone, Bob Magnale et Malpr’hop qui ont réussi à se tailler une place sur le podium, et on félicite toutes les équipes pour leurs belles créations. Si vous avez envie de nous inviter à manger du spaghetti, on dira pas non.

T’es un brasseur amateur et ça t’intéresse, les MontreAlers ? Sors 25 $ de ton porte-feuille et rends toi là, —> . Ça va clairement leur faire plaisir de te voir la bette !

C.P. : Keegan Link

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s