L’ENVERS DU MALBORD


[Article 7/10 de la série de la Route des bières de l’Est. Article précédent ici !]

 

En restauration, tout comme dans n’importe quel milieu commercial, en fait, il y a trois règles à suivre si tu veux que ton commerce fonctionne : location, location, et location. Ce qui veut dire, en d’autres termes, que tu dois absolument trouver LA place localisée stratégiquement pour ouvrir ton entreprise si tu veux être sûr que ça fonctionne, sinon la machine va être beaucoup plus difficile à starter (probablement une des choses les plus importantes que j’ai retenue de mes cours de gestion à l’école, pour vrai). Donc j’imagine que quand Thierry Lafargue, brasseur et copropriétaire du Malbord, a réussi à mettre la main sur la première bâtisse ayant obtenu un permis de vente d’alcool en Gaspésie afin d’y ouvrir sa microbrasserie, il devait être pas pire content.

Thierry est un passionné contagieux. Le Malbord n’a beau avoir que deux bougies sur son gâteau, ce sont plus de 20 années d’expérience que le brasseur a accumulé depuis le début de ses expérimentations. Son garde-robe a vu passer bien des bières, mais également du vin de pissenlit et toute sortes d’autres breuvages alcoolisés à base d’eau de boulot et d’eau d’érable. Ce petit penchant pour les folies l’a suivi jusque dans la création de ses bières pour le Malbord ; il ne suffit que d’un bref coup d’œil sur le menu pour comprendre que personne n’aura besoin de demander un quartier d’orange avec sa blanche (que je ne te voie pas essayer de masquer le goût de cette délicieuse bière au chanvre avec un agrume !).

Lors de la première année d’activité du bar, puisque les équipements manquaient encore afin de pouvoir brasser ses premières bières seul, Thierry a dû se rendre chez Pit Caribou pour donner naissance à la Collin, une rousse irlandaise qui dégage une douce odeur de tire d’érable. C’est ensuite chez le Naufrageur qu’il a brassé Le Voile de la Mariée, la blanche au chanvre (local et bio, en passant !) dont j’ai précédemment fait mention ci-haut. Ces deux bières seront les premières d’une gamme classique qui compte cinq créations à ce jour. Chacune de ses bières a passée un test gustatif rigoureux auprès d’un comité composé de cinq gars et cinq filles, les recettes évoluant au fil de leurs commentaires. Le résultat : des bières mettant en vedettes des ingrédients parfois biologiques, souvent locaux, sortant des sentiers battus, mais qui sauront toujours satisfaire un large public de consommateurs.  

Aujourd’hui, Thierry a tout l’équipement nécessaire afin de brasser lui-même les bières pour son bar. Son équipement, qui est d’une très grande qualité, en a fait baver plus d’un ; à un tel point que son ami Benoît Couillard, propriétaire et brasseur d’Auval, s’en est acheté un identique mais en plus grand !  

La vue depuis l’intérieur de la brasserie est sublime : le fleuve se dévoile au travers des grandes fenêtres à l’avant du bar, et on les trouve bien chanceux, les résidents de Saint-Anne-des-Monts, de pouvoir profiter d’un paysage aussi apaisant à chaque fois que l’envie d’une bière se fait sentir. De notre côté, la faim, au cours de notre dégustation, commence inévitablement à faire grogner nos estomacs. On se laisse donc tenter par le menu de leur nouveau chef, vrai magicien des saveurs de la fourchette du taste. Sérieusement, on avait vraiment besoin d’un peu de fraîcheur au cœur de cette aventure généreuse en frites et en burgers, alors le pain plat au saumon fumé, le chili et les chips de kale tombaient juste à point ! Tout était frais, local et absolument savoureux ; probablement un des meilleurs repas que j’ai mangé du voyage !

En plus de la gamme classique, la carte des bières du bar est agrémentée de créations spontanées (cette fois-ci, on a eu droit à la Tripeuse des Bois, une blonde belge au thym et miel qui nous a tous charmé) ainsi que des barils invités qui valent la peine d’être bus ! La rumeur court qu’ils ont souvent une ligne provenant de chez la Microbrasserie Saint-Pancrace, chose qu’on ne voit pas souvent… Bon, en fait c’est pas tant une rumeur, il suffit d’un clique sur leur menu en ligne pour que vous puissiez le constater par vous-même !

 

Si vous n’avez pas la chance de pouvoir vous rendre au bar prochainement, n’ayez crainte : le Malbord a pensé à vous ! Quatre de leurs produits sont présentement disponibles en canette un peu partout au Québec. C’est un format encore bien sous-exploré par rapport à sa rivale la bouteille, mais il n’y a eu aucune hésitation pour Thierry lorsque vint le temps de choisir entre les deux. Pour lui, la décision était claire : la canette est plus légère, plus pratique pour le transport, conserve mieux les saveurs des houblons et est plus écologique puisqu’elle se recycle à l’infini ! Et on ne le dira pas trop fort, mais ne pas avoir à dealer avec Recyc-Québec comme plusieurs doivent le faire pour le retour des bouteilles, c’est un gros plus ! Ah !

 

Les yeux brillants d’excitation, Thierry nous fait goûter l’une de ses nouvelles bières directement de la cuve. Les petits verres de plastique se remplissent d’une gose aux algues et à la coriandre, et on déguste le breuvage salin pendant qu’il nous raconte ce qui s’en vient d’ici les prochains mois pour la brasserie. Deux nouveaux fermenteurs sont en route, ce qui lui permettra d’augmenter sa production de 40%. Et qui dit plus grande production, dit plus de nouvelles bières ! Une nouvelle cuve devra également faire son apparition prochainement; l’ancienne sera alors déplacée dehors et lui servira à faire des bières de glace lorsque le temps froid reviendra. Par la suite, il compte bien en faire vieillir quelques une dans son nouveau chai, qui prendra forme d’ici la fin de l’année également !

 

On commence enfin à avoir un semblant d’été, et je vous donne déjà des raisons d’avoir hâte que l’hiver revienne. T’sais, les folies que ça peut nous faire dire, la bière.

 

Le Malbord
178, 1ère avenue Ouest, Sainte-Anne-des-Monts

Horaire :
Lundi : fermé

Mardi au samedi : 15h – 1h
Dimanche : 15h – 23h

C.P. : Audrey Rose

Un commentaire sur « L’ENVERS DU MALBORD »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s