HÉ LES FILLES : ENFIN UNE BIÈRE JUSTE POUR NOUS !


La bière et les femmes… C’est bien connu, il n’y a jamais eu une once de sexisme là-dedans !

Le fait est qu’avec les voitures, les publicités sur la bière sont parmi les plus terribles n’ayant jamais existées pour l’image de la femme. Et… pourquoi ? Pourquoi les brasseurs ont tant tenu, à travers les années et même encore aujourd’hui, à systématiquement éloigner la moitié de leur clientèle potentielle ? Pour celles et ceux qui s’intéressent au sujet, voici des pistes de réflexion fort intéressantes (en anglais) (1).

Boire de la bière au féminin

C’est vrai, les femmes boivent moins de bière que les hommes, si on se fie par exemple à ces statistiques pan-canadiennes démontrant la consommation de bières domestiques de l’année dernière : environ 18 % pour les femmes de 18 à 34 ans comparé à plus de 24 % pour les hommes du même groupe d’âge (2). Bien que ce portrait ne soit pas complètement juste, puisqu’il ne comprend pas les bières importées, ça donne quand même une bonne idée…

Et ça permet de voir qu’en fait, la différence n’est pas si énorme. Et qu’elle va certainement en s’amenuisant, lorsqu’on considère que depuis quelques années, l’offre de bière sur le marché augmente et se diversifie, remplaçant les lagers légèrement insipides qui ont fait légion pendant des décennies.

Ce qui est certain, c’est que les papilles gustatives des femmes ne sont pas si dramatiquement différentes de celles de hommes, quoique… Alors serait-ce possible que le marketing et les pubs rébarbatives expliquent au moins en partie l’écart que l’on constate dans les statistiques ci-haut ?

Des tentatives ratées

Le pire, c’est qu’il y a eu différentes tentatives de la part des grandes brasseries depuis quelques années pour « féminiser » leur clientèle. Et que… c’est un peu comme s’il n’y avait eu aucune femme dans leur équipe de marketing et/ou dans leurs groupes cibles.

L’idée générale semble être que pour faire une bière qui plait aux femmes, il faut que l’emballage de celle-ci soit plus coloré, ou encore que son goût soit plus fruité. On peut citer ici l’exemple de Budweiser, dont la Bud Light est de loin la bière la plus bue aux États-Unis (plus que deux fois plus populaire que sa plus proche rivale, la Coors Light), qui a à la fois élaboré des canettes funky en édition limitée ou encore lancé ce produit discutable qu’est la Lime-a-Rita…

Une bière… pour elle !

Arrive alors la cerise sur le sundae, sous la forme d’une brasserie tchèque qui a récemment lancé la Aurosa… une bière uniquement pour les femmes !

Lorsqu’on essaie d’en apprendre plus sur cette bière pour elle (#beerforher), c’est très difficile de connaître sa composition, puisqu’on demeure entièrement dans l’apparence : la bouteille façon champagne avec un sublime effet marbré, ou encore le compte Instagram si incroyablement curated, dans un style et des notes chromatiques cohérentes, qui donneraient même envie aux plus fantastiques bloggeuses « style de vie » d’améliorer un peu leur game.

Alors est-ce que ce lancement a été bien accueilli dans le monde de la bière… et par les femmes en général ? Évidemment que non. De la bière faite pour les femmes, ben voyons donc ?! On est en 2018 ? Lorsqu’on s’adresse à un groupe démographique qui comprend… plus de 50 % de la population mondiale, comment une telle approche marketing ne peut pas être considérée comme offensante ? Qui a pensé pendant une minute que l’ensemble d’entre nous pourrait se reconnaître dans cette idée si stéréotypée de la féminité –même si la manière dont elle est véhiculée est effectivement complètement différente des pubs vintage présentées ci-haut ?

Bien essayé, mais « les femmes » n’ont pas plus besoin de leur propre bière que les hommes auraient besoin… d’une marque de leur propre lait avec un branding plus masculin.

À classer donc à nouveau dans les tentatives ratées ! Ce produit qui se décrit comme « premium » aura au moins eu l’avantage de dérider la twittosphère, autant celle constituée de femmes avec un bon sens de l’humour et une patience de moins en moins grande pour ce genre de coup marketing que d’enthousiastes de la bière.

Comment donc faire une bière qui plaira aux femmes ?

Voici un petit conseil simple-simple aux gens qui s’occupent du marketing pour les compagnies de bière… Ce que ça prend pour qu’une bière plaise à une femme :

  • Que ce soit un bon produit ;
  • Qu’il n’y ait pas d’image de marque ou de publicité qui ne font qu’alimenter le sexisme ambiant/nous font sentir mal à l’aise.

(Et ça se peut qu’en disant ça, j’aie une petite pensée pour une certaine microbrasserie de la région de Québec dont on aime bien les bières, mais un peu moins les noms que celles-ci portent).

Pourquoi ne pas simplement mettre l’accent sur l’expérience, c’est-à-dire le plaisir de se rassembler, de passer un bon moment avec des gens qu’on apprécie autour d’une bonne bière ? Totalement révolutionnaire, n’est-ce pas ? On va plutôt suivre le mot-clic #allbeerforeveryone, merci, bonsoir.

Source (1) : Why The Big Beer Companies Will Fail to Court Women, Brookston Beer Bulletin
Source (2) : Estimated Domestic Beer Consumption in Canada in 2017, Statista
Crédits photos : Budweiser, Aurosa

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s